Plan d’action logiciels libres et communs numériques

Lancé par l’État en novembre 2021, le plan d’action logiciels libres contribue à la transformation numérique du service public avec trois objectifs : mieux connaître et utiliser les logiciels libres et les communs numériques dans l’administration, développer et accompagner l’ouverture des codes sources du secteur public, s’appuyer sur les logiciels libres et open source pour renforcer l’attractivité de l’État-employeur auprès des talents du numérique.

©metamorworks GettyImages

Le plan d’action « logiciels libres et communs numériques » a été conçu par le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques à la suite de la publication de la circulaire data du Premier ministre n°6264/SG du 27 avril 2021, et vise à soutenir la transformation numérique de l’État.

Lire notre article : Données, algorithmes et codes sources : une mobilisation générale sans précédent, à travers 15 feuilles de route ministérielles

Ce plan d’action est piloté par un nouveau « pôle d’expertise logiciels libres », constitué au sein du département Etalab de la DINUM.

Ses objectifs sont de mieux connaître et utiliser les logiciels libres et les communs numériques dans l’administration, de développer et d’accompagner la libération et l’ouverture de ses codes sources et de s’appuyer sur les logiciels libres et open source pour renforcer l’attractivité de l’État-employeur auprès des talents du numérique, notamment en valorisant les contributions publiques aux projets et communautés concernés.

Les actions sont conjointement portées par le pôle d’expertise logiciels libres, avec l’appui des missions LABEL et TALENTS du programme TECH.GOUV. D’autres initiatives portées par la DINUM peuvent également y contribuer ponctuellement (notamment les missions BETA et PILOT). Le plan et l’avancée de sa mise en œuvre seront publiés sur communs.numerique.gouv.fr.

Lire la suite (numerique.gouv.fr)