Professionnels : comment réduire votre bilan carbone numérique ?

Angle mort de nombreuses politiques environnementales, l’empreinte carbone du numérique est actuellement en débat au parlement via une proposition de loi du Sénat. Entre transition numérique et essor du télétravail, comment les entreprises peuvent-elles agir sur ce bilan?

©troyanphoto - stock.adobe.com

Entre la transition numérique, la dématérialisation et l’explosion du télétravail et des visioconférences, les entreprises ont une empreinte carbone liée à leur activité numérique de plus en plus importante. Alors que l’Assemblée nationale a approuvé en première lecture le 10 juin une proposition de loi émanant du Sénat pour la réduction de l’empreinte environnementale du numérique (dite loi Reen), comment les entreprises peuvent-elles limiter cet impact ?

Au global, le numérique représente 4% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, plus que le secteur du transport aérien. Bien conscient de l’enjeu, les Français sont nombreux à demander à leurs entreprises d’agir. Dans une étude Harris Interactive pour l’entreprise de services numériques SQLI, 74% des Français interrogés estiment ainsi que leur entreprise devrait prendre des mesures pour réduire son impact environnemental du numérique, alors que le télétravail a fait exploser l’usage des outils de collaboration digitaux et les visios, très gourmandes en données. 

Lire la suite (Challenges)