Qwant : la dépendance à Microsoft inquiète la direction du numérique de l’État

La direction interministérielle du numérique a acté, début janvier, la généralisation du moteur de recherche français Qwant sur tous les ordinateurs et mobiles des agents publics. Mais le rapport d’audit technique, que s’est procuré Acteurs publics, indique une forte dépendance à Microsoft, dont l’État aimerait se passer.

©Pixabay

La nouvelle a fait grand bruit. D’autant plus qu’elle s’est accompagnée d’un changement de gouvernance. Dans une note envoyée aux ministères le 7 janvier, la direction interministérielle du numérique (Dinum) a demandé à l’ensemble des administrations d’installer par défaut le moteur de recherche français Qwant sur l’ensemble des appareils des agents publics de l’État. Un choix qui se justifie, en principe, par plusieurs avantages de Qwant : “le respect de la vie privée et la protection des données personnelles”, “l’existence et l’utilisation d’une capacité d’indexation propre du Web” et “l’application de manière privilégiée du droit européen”.

Lire la suite (Acteurs publics)