Restitution du baromètre du numérique 2019

L' autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP), le conseil général de l'Économie (CGE) et la mission société numérique ont présenté le 27 novembre, au ministère de l'Économie et des Finances, la restitution du baromètre du numérique 2019. Cédric O, secrétaire d'État chargé du numérique, a présenté les pistes d'amélioration envisagées.

Gézelin Grée

Les principaux résultats

Le smartphone gagne encore du terrain dans les pratiques numériques des Français

En 2019, la quasi-totalité de la population française âgée de douze ans et plus (95%) dispose d’un téléphone mobile. Si les jeunes générations en sont pratiquement toutes équipées, sa diffusion progresse encore chez les plus de 40 ans. En outre, lorsque le smartphone est adopté, il devient un outil indispensable : 94% des équipés l’utilisent quotidiennement.

Le smartphone est l’équipement le plus utilisé par une majorité de Français (51%) pour se connecter (+5 points en un an), et se situe désormais loin devant l’ordinateur, avec 20 points d’écart. 57% des Français passent par les réseaux mobiles au sein de leur foyer. À domicile, quel que soit le terminal utilisé, réseaux fixe et mobile tendent tous deux à être sollicités.

Parmi les détenteurs de smartphone, une forte progression des applications de communications interpersonnelles (whatsapp, viber, messenger…) est à mettre en regard des usages voix et SMS. Ainsi, dans un contexte de baisse du nombre de SMS émis depuis 2016, 63% sont des utilisateurs quotidiens de messageries instantanées (+10 points en un an), et 78% en ont l’usage, même ponctuellement (+14 points). Ces mêmes applications permettent aussi de passer des appels téléphoniques : six utilisateurs de smartphones sur dix en ont désormais l’usage, et 37% les utilisent quotidiennement (+18 points en un an).

Sur smartphone, la liberté de choix de l’utilisateur est contrainte

Deux acteurs se partagent aujourd’hui la quasi-totalité des systèmes d’exploitation (OS) : google, avec android, pour 77% des interrogés et apple avec IOS pour 22% d’entre eux.

Le transfert de données et des applications peut s’avérer fastidieux, voire dans certains cas, impossible. Or, trois quarts des utilisateurs accordent une réelle importance à cette possibilité de portabilité de leurs données lors du changement de smartphone.

Moins de 20% des détenteurs de smartphone utilisent un autre navigateur que celui pré-installé, et 66% d’entre eux n’ont pas testé d’autres navigateurs.

Lire la suite (portail de l'Economie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics)

Dossier de presse : Baromètre du numérique 2019 - 27/11/2019 [PDF; 24,8 Mo]

Communiqué : Cédric O présente les chiffres du baromètre du numérique 2019 - 27/11/2019 [PDF;  361 Ko]

Discours de Cédric O, secrétaire d'État chargé du numérique - 27/11/2019 [PDF;  515 Ko]