Télétravail : Journée exploratoire 2021

La crise sanitaire a bouleversé le monde du travail et risque de l’impacter durablement, plus de la moitié de l’humanité ayant été confinée, et n’ayant pu se rendre sur son lieu de travail au quotidien. Alors que 3 % de la population active avait expérimenté le télétravail avant l’épidémie, c’est aujourd’hui plus de 20 % des salariés qui ont basculé dans ce nouveau mode de travail.  Plusieurs millions de salariés continuent à ce jour de travailler depuis leur domicile de manière plus ou moins permanente. Selon les cas, ce télétravail se fait de manière contrainte ou voulue, et avec ou sans encadrement négocié.

 

©agcreativelab / stock.adobe.com

Cette journée exploratoire « Télétravail, une nouvelle manière de travailler ? » a eu lieu le 9 mars 2021 et a eu pour objectif de tirer les enseignements de cette situation si particulière et d’analyser les impacts que ces pratiques peuvent avoir sur l’avenir du travail.

La pandémie a conduit les entreprises et les administrations, à mettre en place le télétravail, plus précisément le travail à distance, de manière très précipitée. Du jour au lendemain leurs salariés, du moins ceux dont la nature de leur travail le permettait, se sont retrouvés à travailler de leur domicile. Ces derniers ont changé leur regard sur le télétravail et ils sont nombreux à souhaiter désormais télétravailler ; souhait qui peut devenir durable dans le temps. Mais d’autres ont très mal vécu cette situation contrainte.

La crise sanitaire a changé notre regard sur les modalités d’organisation du travail, dans l’espace et dans le temps (lieux et horaires de travail ; temps de transports) et d’insertion dans la vie privée des travailleurs et de leurs familles. Ce bouleversement au quotidien présage-t-il un nouvel avenir pour le télétravail ? Et si oui, à quelles conditions de maîtrise négociée de cette modalité d’organisation, potentiellement intrusive autant que libératrice.

Lire la suite (societefrancaiseprospective.fr)