Une informatique à réinventer pour le calcul quantique

Pour révolutionner le calcul, ainsi que le laisse espérer l’arrivée des tout premiers ordinateurs quantiques, les chercheurs doivent résoudre d’excitants défis, comme écrire une nouvelle informatique ou limiter les nombreuses erreurs encore commises pas ces machines surpuissantes.

© Fotolia.com

Au cœur d’une course planétaire, impliquant aussi bien des laboratoires publics que des multinationales privées, l’ordinateur quantique, imaginé au début des années 1980 par le Nobel de physique Richard Feynman, amorce une incroyable révolution. Mais au milieu des promesses et des grandes annonces, difficile de savoir où en est vraiment cette technologie et quelles seront ses véritables applications. Contrairement à un ordinateur classique et aux appareils similaires, comme les smartphones, un système quantique n’utilise pas des bits à deux valeurs, qui sont zéro ou un. Il est basé sur des qubits qui, grâce aux propriétés uniques aux objets quantiques, présentent des états différents de plus en plus nombreux au fur et à mesure qu’on ajoute de nouveaux qubits. Ainsi, chaque qubit supplémentaire double la puissance de l’ensemble. Cette force de frappe n’est cependant pas adaptée à toutes les situations.

Lire la suite (CNRS)