Parlez-vous SID ?

18 janvier 2018

La sous-direction de la gestion des ressources humaines de l'administration centrale (SRH 2) du Secrétariat Général a présenté son Système d’Information Décisionnel (SID) nommé DQlik, lors du salon des applications RH organisé par le Centre Interministériel des Solutions Informatiques RH (CISIRH), les 23 et 24 novembre derniers. DQlik est un outil d’aide à la décision qui permet à l’utilisateur d’accéder et de croiser plus facilement ses données. Il a également pour vocation d’aider les managers dans le pilotage de leurs activités. Après une expérimentation réussie, un déploiement doit débuter dès janvier 2018.

Thierry Bodin (MSIRH) et Marc Dubues (SRH 2C) lors du salon des applications RH au CISIRH (23 et 24 novembre 2017)

" N’avez-vous jamais songé à avoir à votre disposition, en simple presse bouton, les données chiffrées qui vous permettraient d’appréhender votre activité ou de comparer votre activité à celle d’autres structures ? " C’est par cette accroche que les porteurs de projet Marc Dubues (SRH2C) et Thierry Bodin (MSIRH) ont présenté le Système d’Information Décisionnel (SID) nommé DQlik, développé au SRH lors du salon des applications RH organisé par le Centre Interministériel des Solutions Informatiques RH (CISIRH), les 23 et 24 novembre derniers.

DQlik est un outil d’aide à la décision qui permet à l’utilisateur d’accéder et de croiser plus facilement ses données. Il a également pour vocation d’aider les managers dans le pilotage de leurs activités. Pour y parvenir, DQlik dispose d’indicateurs pré-paramétrés en «presse-bouton», mais propose aussi de produire ses propres indicateurs de manière intuitive.

D’avril à septembre 2017, il a été mené, au sein du Service des Ressources Humaines, un POC (« proof of concept » - démonstration de faisabilité en français), une expérimentation donc, avec l’outil Qlik View, autour de quatre bureaux (appellation avant la réorganisation) :

  • le bureau contrôle interne et appui à la rémunération ;
  • le bureau médecine statutaire et retraites ;
  • le bureau du pilotage et de la gouvernance des RH ;
  • le bureau des concours du développement des RH et de la formation.

Nous nous sommes donc placés sur un périmètre restreint mais représentatif de l’activité du service avec les 3 domaines que sont le bilan social de l’administration centrale, le contrôle interne de la paye et le contrôle de gestion. Trois domaines que l’on retrouve au cœur des préoccupations de bons nombres d’organisations. Notre expérimentation s’est appuyée sur une démarche itérative, réactive, sur une série de sprints très courts avec tous les acteurs du projet, explique Marc Dubues, porteur du projet. Ainsi, nous sommes parvenus à obtenir des résultats visibles en production très rapidement, des résultats probants, plébiscités par les bureaux expérimentateurs, notamment grâce à un rapprochement étroit, de la conception et de l’opérationnel.

A partir de cette expérimentation réussie aujourd’hui, un déploiement soutenu par notre Secrétariat général, doit débuter dès janvier 2018.

DQLIK